Édition 2018
Présentation

L’édito de Stéphane Rousseau, Directeur des systèmes d’information du groupe Eiffage - Parrain de l’édition 2018

Les DSI ont globalement achevé le déploiement des grands ERP dans leurs entreprises ou organisations et ont mis en place les couches d’infrastructures nécessaires à une gestion efficace de la donnée et des processus de backoffice.

Leur enjeu est maintenant de pouvoir répondre à un business toujours changeant et agile, de s’adapter à la contraction du temps ainsi qu’aux attentes des dirigeants c’est-à-dire l’avènement des technologies numériques à toutes les étapes de la proposition de valeur de l’entreprise et ce, quel que soit son segment de marché.

Les DSI sont ainsi devenues source et lieu de progrès technologiques pour leurs organisations. Et pourtant, la légitimité acquise par ces grands programmes passés risque de s’étioler tant la DSI agit dans un jeu de contraintes croissant, et mouvant : réduction des échelles de temps, contrôle des coûts, compétences humaines raréfiées et versatiles, oligopoles croissants, déséquilibre des relations avec les fournisseurs dont les modèles financiers deviennent insoutenables.

Le salut viendra d’ailleurs que des relations commerciales tendues, du combat du sourcing, du battage marketing ou des « partenariats » qu’agitent les vendeurs. C’est pour cela que l’open source est devenu mainstream au fil des ans. Toutes les entreprises l’utilisent a minima sur les couches de système d’exploitation et elle y est déjà source d’économie, d’innovation.

Depuis plus de 10 ans le Cigref s’intéresse à l’Open Source et les travaux de recherche menés cette année par le groupe de travail que j’ai piloté témoignent que l’Open source est devenu mainstream. Si les conditions spécifiques d’acculturation, de choix de modèle, etc, sont remplies alors elle devient une alternative crédible aux grands fournisseurs.

L’Open Source dans les couches basses a donné pleine satisfaction. L’Open Source devient moteur de progrès : y aurait-il eu DevOps sans Open Source ? Le Cigref continuera ses travaux cette année pour en favoriser l’adoption et inciter les entreprises à faire remonter ces modèles dans les applications métiers. C’est le vœu que je formule à l’ouverture de ce forum.